2012...

Publié le par Le Myosotis Corse

Mes Frères, <br><br>

L’année 2011 va se terminer,  quel bilan pouvons-nous en tirer ?

 

Désolation, perte de repères fraternels, sanctions, honte, chagrin et encore d’autres sentiments plus personnels que nous vivons tous les uns sans les autres.

 

Cette année passée  fut celle de toutes les dérives  puisque nous en sommes arrivés a ce que la détestation viennent se mêler de nos sentiments fraternels et donc que les bords des deux rives s’éloignent au lieu de se rapprocher.

 

Malgré une  suspension, je n’arrive à détester personne à la province et surtout pas le GMP qui est dans une situation plus inconfortable que la mienne.

 

Mais ce que j’ai eu à vivre de plus mauvais, c’est de me faire rejeter par certains que je croyais mes frères, mais bon, tout arrive dans la vie, même ce que l’on pensait impossible.

 

Voila ce que fut cette année 2011.

 

La province Corse a été mal faite et c’est devenu une certitude au vu des derniers événements de Haute Corse, des courriers échangés où l’amour fraternel n’est qu’une succession de mots vides de sens.

 

C’est le paradoxe où nous sommes arrivés, une situation irréelle, irrationnelle  où les sentiments naissent sur des « n’importe quoi », sur des rumeurs, des on-dit, mais que l’on ne peut plus contrôler, car nous avons perdu nos repères maçonniques.

 

Nous savons tous, à moins de faire les autruches que nous ne travaillerons plus avec certains frères, nous savons tous que certains ont préféré l’acquis, la sécurité, parfois les honneurs, à leur honneur !

 

Nous savons tous que les mois qui viennent sont les mois de tous les dangers, mais nous ne faisons rien pour les éviter, au contraire, on sent une certaine jubilation à aller vers le mur et  s’y écraser.

 

L’avenir ! Quel avenir ?

 

Un jugement du 13 janvier favorable à l’opposition et donc une possible sortie de crise ?

 

Un jugement défavorable et un enlisement de la crise ?

 

Un pseudo conseil d’administration en devenir, né d’une demande de M° Baloup à M° Legrand (voir le blog l’express)  qui va tout cadenasser pour des mois s’il arrive à ses fins ; quelles horreurs encore  à vivre si ce CA voit le jour ?

 

Quel président pour ce CA, FS lui-même , pourquoi pas DJ ou alors AC, enfin, rien que des noms chargés d’immobilisme et d’un passé que nous pensions loin de nous.

 

Une AG possible en février qui risque, si elle se tient normalement de voir finir la crise, ou bien une AG qui risque de voir la crise s’amplifier ?

 

Une AG qui risque de ne pas avoir lieu ;  M° Legrand n’ayant aucun intérêt à ce qu’elle se tienne,  on ne sait  pourquoi, mais surement pour  des  raisons inconnues de nous tous.

 

Il ne sert à rien d’ignorer que l’opposition n’est pas si solidaire et que beaucoup d’entre les opposants  ne se parlent que contrains et forcés, n’ayant pas les mêmes vues pour l’avenir de la GLNF.

 

Je ne ferai pas un inventaire de tous les opposants, mais ils sont nombreux, jusqu’à parait-il JCF qui aimerait faire un come back en jouant à « Raminagrobis » et jurant qu’il ne cherche que le bien être des frères et de la GLNF.

 

Mais ce que je sais, c’est  que si victoire il y a,  cette victoire risque d’être une victoire à la Phyrrus , si les opposants ne s’entendent pas sur une période de transition, de calme, de sérénité ; avec à la tête soit un homme comme Jean Murat qui apaisera pendant quelques mois les tensions, soit  un comité construit d’hommes sereins et calmes réunissant tous les courants.

 

Je ne suis  point devin, ni pessimiste  pour dire que l’éclatement est proche, juste réaliste.

 

Quoi qu’il se passe, arriverons-nous à redevenir maçons et faire taire nos passions ?

 

 Cette crise a été salutaire,  elle nous a permis de nous révéler à nous-mêmes et aussi de savoir qui était l’autre, de nous apercevoir qu’il y avait beaucoup de façade entre nous et peu d’amour pour certains.

 

Alors que sera 2012 ?

 

Simplement ce que nous aurons  dans le cœur, peut être une belle année, ou alors peut être plus rien ! <br><br>

Tout dépend des opposants et de leur diversité, de leur capacité à se réunir, à faire taire leurs égos et surtout leurs ambitions !

 

Nous serons nombreux à juger entre les paroles et les actes.

 

Mais que 2012 voit enfin cette crise se terminer et que le soleil revienne sur des colonnes chargées ou vides, mais qu’il revienne.

 

De toutes les façons, je  souhaite à ceux qui me liront (amis ou opposants) une bonne santé pour eux et leur famille, pour  le reste le Grand Architecte jugera.

 

Marc Germain

Publié dans Myosotis

Commenter cet article

Le Myosotis Corse 01/01/2012 08:07

Bien entendu je me joins aux vœux de votre frère Marc pour tout ce qui concerne le bonheur, la santé et la prospérité de tous.

Ma vision est un peu différente néanmoins et je ne suis pas prêt à recommencer à travailler avec certain frères qui ont montré à quelle distance ils étaient du cheminement maçonnique. En tout cas
de celui que je fais mien.

Il est fort probable que les nouvelles instances s'opposant à FS et à son dernier carré feront tout pour récupérer des biens immobiliers et matériels et en même temps un groupe de "frères" qui,
pour ce qui me concerne, n'ont rien à faire en maçonnerie.

Je ne pourrais que souhaiter longue vie à cette nouvelle structure administrative qui ne sera qu'une copie de la précédente.

J'attends sereinement mais fortement attaché aux principes qui sont les miens, de voir ce qu'il va se passer dans les prochains mois.

Je serais de la construction mais je me tiendrais loin d'un rafistolage politique.