En direct du Myosotis Grande Couronne : POSITION DE JEAN MURAT (Partie 2)

Publié le par Le Myosotis Corse

Nous publions la suite de la position de Jean MURAT étant entendu qu’il s’agit de propositions auxquelles les Frères et les Loges peuvent apporter leurs commentaires et leurs propres propositions.

 

 

De la Loge

 

Autonome, la Loge reste le fondement essentiel de la GLNF.

 

Elle est garante de la régularité de son rite et du rituel pratiqué dans les Loges symboliques.

 

Elle est détentrice des pouvoirs d’initiation, de transmission et judiciaire en son sein.

 

Dans un système associatif participatif, un article du Règlement Général devra lui redonner l'autonomie de son compte bancaire tout en lui gardant la responsabilité du recueil et du paiement des cotisations; cotisations que beaucoup de Frères désirent revoir à la baisse.

En outre, redonner libre disposition du tronc de la veuve.

 

Il est nécessaire de doter la Loge de pouvoirs électifs (délégués au comité), d’un pouvoir de proposition et d’un pouvoir d’approbation (ex : pour les statuts).

 

En ce qui concerne le fonctionnement, le mode actuel semble convenir (hors pressions ou attitudes de parade que beaucoup dénoncent encore et qui sont à proscrire). L’unité et la fraternité qui règnent dans les Loges représentent le ciment de l'harmonie qui doit régner dans nos assemblées.

 

Pour un bon fonctionnement, les Loges doivent abandonner la culture du nombre mais les Colonnes  doivent être suffisamment garnies avant d’essaimer.

Et, mettre fin aux Loges de circonstances et/ou dites d’excellence.

 

Les Socrate

Commenter cet article