Faut-il d'autres raisons, d'autres aggravations ?

Publié le par Le Myosotis Corse

Notre GLNF ressemble de plus en plus à un bateau ivre avec comme capitaine un fou désorienté qui ne sait plus comment paraitre aux yeux du monde.

 

Non, définitivement NON, il n'y a plus rien, venant de ces personnes, qui peut sortir notre obédience de cette tourmente inimaginable .Il faut qu'ils partent très vite !!

 

Seul notre implication, notre motivation, notre fermeté pourra peut être nous permettre de sortir de ce tunnel.

 

Le conseil des sages, auquel nous ne reconnaissions déjà aucune autorité et encore moins de sagesse, vient de démissionner en bloc. 5 grandes loges viennent d'ecrire une lettre virulente à la GLNF et à celui ne représentant plus rien aux yeux du monde maçonnique.

 

Que de raisons de ne pas se rendre à ces réunions provinciales qui se revendiquent de ce système aux abus reconnus de toute la communauté maçonnique et profane.

 

Y aller s'est se fourvoyer, se rendre complice...

 

nn

N Voisi le lien de l'express relatant les derniers événements : http://blogs.lexpress.fr/lumiere-franc-macon/2011/05/18/urgent-le-conseil-des-sages-de-la-glnf-claque-la-porte-au-nez-du-grand-maitre/

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ben AourH 20/05/2011 10:34


la stature du Commandeur

Le 27 avril à 18h30 Jean Murat à été élevé au grade de commandeur de la Légion d'honneur.

Ce Frère respecté n'a pas quémandé la médaille, c'est elle qui l'a trouvé, épelons le signe.

La GLNF était dirigée par un commandant qui s'est lui même déshonoré par sa conduite autoritaire, choisissant de se servir de l'obédience dans sa quête d'honneurs, de l'asservir au lieu de
servir.

Au commandant qui saborde le navire, je préfère un commandeur qui travaille à lui redonner cap.

Ouvrons les yeux pour savoir reconnaître sur qui flamboient les cinq branches de l'étoile, écoutons les paroles de ceux qu'elle désigne : ils sont chez nous cohorte si ce n'est légion.

Tous qui aspirons à retrouver l'honneur d'appartenir à cette obédience flétrie, ne cherchons plus les honneurs : suivons l'exemple et travaillons à savoir reconnaître mériter et accueillir
l'honneur qui saura alors nous retrouver.

Homme libre, je ne me laisse pas éblouir par l'or des médailles : il est sans doute parmi nous nombre de légionnaires des bonnes moeurs qui n'ont pas été distingués : en eux l'étoile brille
aussi.

En initié je cherche toujours à lire les signes : comment refuser de voir cette étincelle : un insigne éclaire le coeur noir de la tempête GLNF. Avec sa constellation je veux faire le point sur
l'Espérance, pour que la nef de l'obédience retrouve la voie de l'Ordre.

" ...
Je sais les cieux crevant en éclairs, et les trombes
Et les ressacs et les courants : je sais le soir,
L'Aube exaltée ainsi qu'un peuple de colombes,
Et j'ai vu quelquefois ce que l'homme a cru
voir !
... " (le bateau ivre Arthur RAIMBAUD)


Ben AourH