Mais que faisons-nous ?

Publié le par Le Myosotis Corse

Les frères de l’opposition au régime actuel et qui sont bien plus nombreux que les chiffres annoncés par les instances de la GLNF, aspirent à pratiquer la maçonnerie que les anciens et leur parrain leur ont promise.

Dans l’état actuel des choses et notamment à cause des dérives perpétrées depuis plusieurs années, ça leur est devenu difficile. Plutôt que de fuir leur responsabilité, ils ont décidés, par voie légale, d’exprimer leur mécontentement et l’envie de faire évoluer ces systèmes qui leur semblent de nature à les détourner de leur objectif, la démarche initiatique dans laquelle ils se sont engagés.

C’est sans animosité ni haine qu’ils tentent de changer ces choses.

Cette « crise » est née à cause d’un entêtement à ne pas vouloir écouter, la persistance de quelques Ego non maîtrisés et de fortes personnalités n’ayant sans doute pas fait la part des choses. Nous ne pouvons retourner en arrière et avancer nous entraîne forcément vers des changements.

Les Assises de la refondation de la GLNF à Montreuil ont été un grand succès. Succès parce que depuis plusieurs mois un tel espace de fraternité est devenu rare dans nos loges. J’y ai, pour ma part, retrouvé ce qui fait le sens de notre démarche. Ce sens, je vous l’avoue, est devenu difficile à cerner dans certaines communications agressives et autres insultes que nous recevons, dans les divers messages ou commentaires.

Ces assises ont été un succès parce que les changements annoncés, même s’ils méritent qu’on s’y penche dans le détail, sont la preuve d’une réelle nécessité d’évolution.

Nous demander de nous en aller pour rejoindre une voie substituée est faire preuve d’entêtement à ne pas vouloir tenter de comprendre notre engagement et n’est, de plus, pas de nature à rassembler et ainsi joindre paroles et actes. Je ne suis pas certain que ce soit très fraternel.

Ce qui le serait c’est de s’asseoir à une même table et de tenter de se comprendre, ce qui aurait du être fait dès le départ. Ce comportement d’adulte et de maçon aurait sans doute permis que les choses n’en arrivent pas à ce qu’elles sont aujourd’hui.

Dommage que nos choix dans les personnes pour nous représenter n’aient pas été meilleurs. Nous en sommes responsables.

Nous ne tenons pas à réinventer ce qui existe déjà, mais à le modifier pour qu’il respecte les règles auxquelles nous avons juré d’obéir. Aujourd’hui ces règles sont bafouées, déviées, transgressées, manipulées. Notre travail de maçon est bien de construire et cela ne se fera sans doute pas sans changements. Ce qui existe déjà et qui respecte les lois, les landmarks et les devoirs, restera en place et sera, au contraire, renforcé.

Notre ambition n’est pas de détruire un héritage mais bien de le confirmer, de le conforter et de modifier tout ce qui pourrait le contraindre à devenir autre chose. 

En revanche, nous pensons que ce ne sont pas des discours exhortant les frères qui pensent différemment à partir faire leur vie maçonnique ailleurs qui nous fera avancer vers la voie de la sagesse à laquelle nous aspirons.

Tout ce tant que nous sommes essayons de nous comporter en maçon et en frère et nous tendre la main serait plus de nature à rassembler.

Commenter cet article

Pierre-Paul Battesti 24/02/2011 09:15


Salut mes Frères,

Que penser... si une fausse information se retrouve dans une lettre et du fait des autres éléments qu'elle contient ?
Que tout le reste risque d'être faux ?
Que ceux qui ont écrit sont des menteurs ?
Je trouve cela affligeant car malhonnête, comment rester en dehors ?
Moi je n'y arrive plus, et je ne suis pas un adepte de la radicalité...
Je laisse mes pensées entre nous...
J'étais à Monaco invité car ami proche de Franck NICOLAS secrétaire de la nouvelle Grande Loge Nationale de MONACO, au fait de comment et pourquoi les choses se sont passées... et s'attribuer un
succès ainsi est outrageant pour nos Frères monégasques.
C'est la première fois que je m'exprime ici, et sûrement pas le dernière !


Consécration de la Grande Loge Nationale Régulière de la Principauté de Monaco
Le samedi 19 février, la Grande Loge Nationale Régulière de la Principauté de Monaco est née de la volonté conjointe de la Grande Loge Unie d'Angleterre, de la Grande Loge Unie d'Allemagne et de la
Grande Loge Nationale Française.
De nombreuses délégations de Grandes Loges amies, ainsi que trois cents Frères de la G.L.N.F accompagnaient les TRF Jean-Charles Foellner et Jean Boissière et ont contribué à faire de cette
consécration un évènement marquant. On se félicitera de voir les destinées de cette Grande Loge confiées à d'anciens Vénérables Maîtres et dignitaires de la GLNF.

Cette manifestation a également été l'occasion de fructueux échanges d'une très grande convivialité entre les responsables des Grandes Loges présentes et les TRF Jean-Charles Foellner et Jean
Boissière, représentant la GLNF.


jb 23/02/2011 16:52


Que faites vous ? Mais de grâce, maintenant partez ! Voilà ce que vous devez faire. On vous en conjure. Nous ne vous laisserons pas détruire la GLNF, vous pouvez compter sur nous. Nous sommes
vigilants, vous le savez très bien. Vous ne réussirez pas à détruire notre belle maison.


Le Myosotis Corse 23/02/2011 18:37



Encore un témoignage rassembleur. Bravo !



marc germain 23/02/2011 06:49


Mon F Pace,

comme le myosotis corse , je trouve ton commentaire très vrai et surtout serein et je t'en remercie !
loin de moi de critiquer cette province , mais c'est sa naissance qui s'est faite aux forceps au lieu d'un accouchement lumineux qui fait qu'aujourd'hui elle est dans la difficulté!
Ce n'est pas la personnalité du GMP que je conteste puisque je le reconnais capable de son travail et de ses compétences, c'est simplement sa nomination par un GMN qui n'a plus aucun crédit dans
notre obédience , un GM qui divise notre maison au lieu de la rassembler , un GM qui aurait du partir dans l'honneur et qui s'accroche a son poste , on ne sait pourquoi !
ce qui veut dire qu'en d'autres temps et de façons différentes , notre GMP aurait eu tout mon soutien, mais là aujourd'hui je ne peux pas lui témoigner un soutien ainsi qu'a ses OP tant qu'il ne se
sera pas démarqué de la ligne politique stifanienne !

Et je suis d'autant plus serein d'écrire cela , car je sais que certains me prête des ambitions que je n'ai pas , maintenant on peut aussi ne pas me croire !
j'ai été traité de "menteur" dernièrement deux fois par des frères qui pourtant me connaissent , voila ou nous en sommes arrivés avec cette situation difficile ou les passions font perdre de vues
la simple réalité.
je peux dire qu'il est difficile à vivre de voir sa parole mise en doute et d'être traité de menteur.

Quand au carnet d'adresse , j'ai simplement voulu dire que certains frères ont frappé à notre porte pour cela simplement , mais je te rejoint ce carnet est très utile quand un frère est dans le
doute, la difficulté et la détresse et il serait idiot de ne pas s'en servir pour faire le bien autour de nous.

Tu vois , la différence c'est que toi tu me connais , et moi je ne sais pas qui tu es , voila pourquoi la province est mal né , il y a une perte de confiance entre nous!
je l'ai déjà écris , nous pouvons ne pas être d'accord sur le fond et la forme mais continuer quand même a nous respecter et nous aimer quoi qu'il arrive.c'est ce que l'on appelle faire de la
politique dans le sens le plus noble du mot " la gestion publique", le respect de l'adversaire même si l'on pense différemment.

bonne journée
Marc from bastia


pace 22/02/2011 06:30


J'ai eu la chance de devenir officier provincial de cette nouvelle province Corse, acceptée ou décriée.
Une certitude est: elle est là et il faut accepter ce fait.
Sachez mes baf, que depuis que je visite sous ce tablier d'officier provincial, j'ai constamment des demandes de frères sur divers problèmes. Capitations, temples, avenir, secrétariat, aides...
Si je dis j'ai eu la chance, c'est parce qu'a toutes les questions posées, je peu faire remonter l'information et apporter des explications, sans pour autant prédire le futur.
En ce sens, il me semble que la province est une bonne chose, car ces questions, qui existaient déjà dans le passé, étaient posées une fois par an, lors d'une tenue provinciale à Sofia. Aujourd'hui
c'est un quotidien, et une charge de travail non négligeable, que l'ensemble du collège accepte avec amour pour le bien de nos frères.
Vu de dehors je peu accepter que la province, son grand maitre, son équipe, son fonctionnement soit critiqué, mais lors de nos réunions quasi hebdomadaires, réunions physiques car les téléphoniques
sont journalières, je vous assure que nous travaillons pour le bien de tous. Et je vous affirme qu'il n'y a aucun clanisme à l'intérieur de ce collège.
Je lis vos blogs en restant assez muet, je vois des frères courageux qui ne cachent pas leurs noms, d'autres qui sous couvert d'anonymat donnent leurs avis.
Je resterai pour ma part anonyme, il me semble que c'est ainsi que je suis le plus utile. Les frères qui ont confiance en moi en me posant des questions ou me faisant des demandes parfois
particulières et privées, ne doivent pas être trahis.En réponse à mon frère Marc et sans aucune critique de ma part, je pense qu'un carnet d'adresse est souvent utile, mais encore faut il savoir
l'utiliser. Heureusement que nous avons des frères qui acceptent de faire parti de ce carnet d'adresse et de jouer leur rôle fraternel et souvent à sens unique d'ailleurs.
Souvenez vous de nos ancêtres, de nos vieux qui se faisaient soigner avec des prières. La facture se limitait à un paquet de biscuit pour les enfants du guérisseur, et lui avait pour doctrine : Le
bien ne se fait jamais payé.
C'est en ce sens que j'essaye de faire de la maçonnerie. c'est en ce sens que j'aimerais que nous fassions tous de la maçonnerie et que nous évitions querelles, jalousies et ambitions
personnelles.
Je ne suis pas un moraliste et encore moins un très bon maçon. J'ai également été échaudé par des frères profitant de ma fraternité et abusant de ma gentillesse. Résultat, je suis toujours maçon et
toujours aussi vulnérable. Mais cela de m'empêche pas de continuer à vivre et je me dis que dans toute chose il y a du bon et du moins bon, dans toute affaire il y à les pertes et les profits, et
que bilan fait des pertes, je prend toujours autant de plaisir à me réunir en loge et à retrouver mes frères dans le monde profane. Mon profit est bien plus grand que les quelques petits tracas
subis.
Désolé d'avoir été si long mais je ne m'exprime que peu sur vos blogs. J'aimerais simplement vous rappeler que "de grasse" faites confiance aux frères qui composent le collège. Ils travaillent pour
nous tous, ils prennent sur leurs temps professionnel et familial, ils utilisent leurs propre imprimante et ordinateur pour éviter les frais, et jamais, il n'est question de réflexion ou de
remontrance sur cette disponibilité qu'ils fournissent.
Certes, la province de Paris grande Arche ou de Neuilly Bineau est bien mieux organisée que la notre, mais nous n'avons pas a rougir n'y a nous cacher du travail que nous faisons aujourd'hui et qui
sera reconnu dans le futur.
Bien que petite province, c'est pas facile de gérer une entreprise de 640 personnes sur 8720 Km2. C'est pourtant ce que nous nous efforçons de faire.
Bien à vous.


Le Myosotis Corse 22/02/2011 06:54



Je trouve que ce commentaire résume tout à fait le dilemme dans lequel nous nous trouvons. En effet et comme je l'ai déjà mentionné à de multiples reprises, de nombreux frères de ce collège sont
des gens sincères et authentiques ; cette province aurait été une excellente chose dans un autre contexte et portée par des frères plus rassembleurs, le machiavélisme de notre Ex-GM est
d’autant plus regrettable qu’il a fait de cet acte fondateur voulu par le plus grand nombre, un événement qui nous divise.


Lorsque la poussière sera retombée, et il faut espérer qu’elle retombe vite maintenant,  nous pourrons sans doute garder cet outil magnifique, transformé, assoupli et auquel de
nouveaux statuts plus adaptés et plus justes, redonneront ses vraies valeurs, ses vrais rôles.


Merci en tout cas de ce commentaires que je trouve juste, sensible et émanant à n’en pas douter d’un homme d’honneur et vrai maçon.


 



marc germain 19/02/2011 19:59


en réponse a mon F Xoaram

Nous sommes tous entrés pour la beauté de la maçonnerie !
mais malheureusement nous avons découvert qu'il y a différentes beautés !
beauté du carnet d'adresse
beauté du tablier
beauté du pouvoir
et je pourrai en citer d'autres comme cela , mais pour la plupart des FF , celle qui cherchent est celle du cœur !

NOn , il ne faut pas changer notre maison, il faut simplement en faire le ménage !
nous voulons garder l'esprit de ce qui a fait notre belle GLNF et revenir aux statuts de 1986 !

et surtout mon frère , il ne faut plus avoir peur de dire ce que nous pensons et cela à visage découvert , et si un frère t'insulte , te tourne le dos , dis lui que tu l'aimes quand même , car
c'est lui qui est dans l'erreur et c'est à toi de le ramener sur nos rivages ensoleilles!

Quand à la Province Corse, elle est utile ne serait ce qu'économiquement pour les maçons qui vivent sur l'île; le reste n'est qu'un épisode de gens qui vivent malheureusement de part et d'autres de
vizzavona !
Pourquoi voudriez vous que cela marche quand le monde économique n'arrive pas à se mettre d'accord pour les CCI et que c'est quand même bien plus important que notre Province maçonnique!
Nous sommes peut être maçons , mais que des hommes !!!!!!!!

Mais il est vrai qu'une province réduite a des taches administratives sera peut être plus viable !

Allez courage , nous ramons , nous ramons , mais le port est bientôt là !

bises et bonne soirée