Ubu roi…

Publié le par Le Myosotis Corse

Ça y est notre GMP est en place, son collège d’officiers fraîchement installé, prêt à travailler sur ce nouveau chantier plein d’avenir pour notre maçonnerie locale dans un environnement et un contexte favorables aux réflexions, aux débats sains et sereins.

Bien que je ne me sois pas rendu à cette manifestation, et selon les quelques noms dont j’ai eu connaissance, je pense que nous voilà encadrés par une équipe de frères dont l’expérience, le vécu, les personnalités et surtout les appétences altruistes et désintéressées ne font aucun doute.

En voilà un qui, déçu et vexé d’être affecté à un office « inférieur » selon lui, à celui qu’il occupait dans le collège de la GLPACM, ne voulait pas accepter, mais s’est tout de même laissé tenter par un nouveau médaillon qu’il léguera à sa descendance. On ne sait jamais des fois qu’on n'ait rien d’autre… La mesure de l’évolution maçonnique à la GLNF a bien changée.

En voilà un autre qui, de l’avis général, a été un piètre VM dans sa loge, n’était même pas TVF et qui se retrouve officier de ce nouveau collège. Je me suis laissé dire qu’il avait un assistant bien plus méritant et bien plus capable d’assumer la fonction. Tout n’est pas perdu…

Un troisième qui, malmené depuis plusieurs années par notre GMP, bousculé sans cesse par des remarques désobligeantes, voire vexantes, s’est réfugié un temps dans une opposition silencieuse, et qui a trouvé tout le réconfort dont il avait besoin lorsque celui-ci lui a proposé un office. Il faut si peu de choses pour changer d’avis…

On ne compte plus dans cette équipe les personnes qui, certes ne représentent aucun danger pour notre GMP, leur soumission étant totale, donneront à cette nouvelle province tant attendue, l’épaisseur, le relief et le rayonnement qu’elle mérite.

D’un autre côté, nous avons des frères méritants, en rupture il est vrai, avec ce système maçonnique décadant et hors la loi, ayant prouvé tout au long de longues années à transmettre leurs connaissances, à participer au développement de la GLNF sur l’île voire à l’extérieur, se retrouver écartés de cette sélection officielle. Je vous rassure, pour la plupart ils auraient répondus par la négative aux propositions, mais la décence, la correction et le respect de certaines règles d’éthiques auraient voulu qu’ils soient pour le moins contactées par le nouveau GMP.

Enfin, pour finir avec ce billet, il paraîtrait que parmi les nombreux temps forts à retenir de cette journée, l’entonnaison de l’hymne National par notre GMP est un must, allez savoir pourquoi ? La larme versée sur les absents en est un autre, nous espérons que le caméraman et le photographe présents pour l’occasion sauront nous faire partager ces grands moments.

Publié dans Actualité

Commenter cet article

théodore de neuhoff 25/01/2011 23:41


La justice profane a désigné un administrateur judiciaire pour gérer la GLNF jusqu'à la convocation de la prochaine A.G.
L’article 11 des statuts de l’association stipule :

« Le bureau est composé :
1 - du Président de l’Association, en la personne du Grand Maître de la Grande Loge
Nationale Française… »

Ce texte est clair, cela veut dire que la présidence de l’association ne peut être confiée qu’au grand maître en exercice.

Le caractère personnel de cette présidence (en droit, il est dit intuitu personnae) ne laisse aucune place au doute : celui qui abandonne cette présidence laisse la grande maîtrise vacante.

C’est semble-t-il la direction qu’aurait pris la Cour d’appel de Paris en désignant, Monique LEGRAND, en tant qu’administrateur judiciaire de l’Obédience, avec tout pouvoir de gestion.

La démission du grand maître et de ses obligés était subrogée à cette désignation.

La démission est effective, la vacance du pouvoir maçonnique l’est tout autant.

Autre conséquence, et non des moindres, le grand maitre provincial de Corse voient ses fonctions cesser puisqu’elles cessent de plein droit avec celles du grand maître.

Il voulait rester dans l'Histoire maçonnique... Il le restera comme le grand maître provincial le plus rapide...


kairos 20/01/2011 09:39


Je trouve très honnêtement, n'appartenant pas à un « parti » plus qu'à un autre, tout en défendant le Maçonnerie régulière et de tradition, que les insultes et les injures, sont globalement plus
présentes, plus acerbes et plus acides dans le camp que nous qualifierons aujourd’hui d’officiel.
En effet, on ne compte plus dans les commentaires et les discours de notre GM en exercice les mauvais mots, le langage « fleuri », les insultes à peine voilées ainsi que les allégations mensongères
en direction des frères qui ont juste voulu faire entendre leur voix.

Certains, plus fins, cachent derrière une forme plus doucereuse, une agressivité latente qui ressort dans les commentaires que nous pouvons lire de ci de là. Cette violence sournoise n’est pas plus
acceptable que l’autre. Au contraire, elle a un caractère d’autant plus dangereux qu’elle présente une façade lisse et politiquement correcte.

Il est vrai que les jugements de valeurs ne sont pas de bon aloi et qu’il ne s’agit pas de tomber dans une lutte fratricide et stérile, il convient, bien au contraire de l’éviter. Ce n’est pas
facile, des rancœurs ont progressivement enflées, des sentiments d’injustice sont apparus et le vieil homme souvent, revient à la charge, sous les formes dont nous venons de parler.

Si nous partons du principe que nous formons une famille, il ne peut être question de bannissements, d’exclusions arbitraires et encore moins d’insultes personnalisées, alors essayons de refonder
une société de frères dignes de la construction universelle à laquelle nous nous sommes destinés.

Kairos


Le Myosotis Corse 20/01/2011 10:05

Que voilà un commentaire sage et, me semble t-il, juste tant dans le ton que sur la forme. En effet, trop souvent encore le vieil homme se réveille et nous fait faire ou dire des choses regrettables. Si j'ai blessé des frères par mes propos, je les prie de m'en excuser, je veillerais à l'avenir à tempérer mes propos. Je ne peux, en revanche, revenir sur le fait que je trouve assez peu judicieux les choix de créer cette province alors même que la GLNF se débat dans les turbulences que nous connaissons et de plus d'avoir choisi pour la conduire des frères qui sont très loin de faire l'unanimité. Merci encore pour ce rappel à l'ordre nécessaire.

Stragnu 20/01/2011 03:09


Bonsoir,
Bon courage a ce blog Corse.
Un frère Corse, travailleur et honnête.
Découragé par l.attitude de ces frères prêt a trahir leur mère pour une médaille
Bises a vous tous


Le Myosotis Corse 20/01/2011 06:49



Du courage, il nous en faudra beaucoup pour tenter de revenir à une situation saine et un travail serein. Merci de ton soutien.



marius 19/01/2011 20:57


Mon TCF CAPA,
je suis un de ces frères venus de l'autre rive. Encore une fois je suis surpris de ton agressivité et du ton comme des mots employés, de menaces à peine voilées...
Je crois reconnaitre en cela la marque de fabrique de notre GM.
Le maçon le sais-tu est libre, au nom de cette liberté permet de ne pas être de ton avis et de scinder les choses en 2
Le symbolisme, nos rituels et l'administratif. Comprends bien que nous sommes très nombreux à être choqués par ce goût du pouvoir des honneurs administratifs et de mélanger cela savamment certes,
dans un tout.
Qui a conduit notre Ordre dans ce désordre, mon très cher Frère ?
Si les myosotis existent; si des oppositions à des décisions administratives se font, c'est uniquement parce que la Loi n'est pas respectée, parce que l'on crie haut et fort vouloir ouvrir, mais ce
cri fait que l'on entend pas les voix des autres frères qui commencent de plus en plus à douter de l'autorité despote imprimée.
Et ce ne sont pas les je t'expulse puis je te reprends qui redonneront confiance, comme les vociférations...
Marius de Marseille


Le Myosotis Corse 20/01/2011 06:54



Merci de ton commentaire mon frère. Certains, ennivrés par leur pouvoir matériel et aveuglés par les ors et les décors ne savent plus faire la distinction entre la progression maçonnique et
celle, bien plus profane, qui consiste à avoir des responsabilités administratives. Avoir laissé ce pouvoir administratif et temporel prendre le pas sur le cheminement spirituel, c'est aussi de
notre faute, notre laxisme est sans doute responsable en partie de ces effets pervers.



CAPA 19/01/2011 19:05


Ton commentaire intitulé"UBU ROI"est pitoyable a plus d'un titre,non pas parce que tu es hostile a la Province,c'est ton droit le plus absolu, mais parce que ton propos manque d'argumentations
objectives et fondées.
C'est un sac poubelle rempli d'immondices qui n'amenent rien au debat et qui jette l'oprobe sur ,je te le rappelle ,des freres.
Non ,ce n'est pas une opinion que tu donnes mais un jugement de valeur qui s'appuie sur des fonds de poubelles.
Chacun trouve sa verité ou il peut, dans le marc de café ou dans une benne a ordure.
Un peu plus de modestie et de tolerance seraient de circonstance.
Qui es tu pour decerner des bons et mauvais points aux uns et aux autres.
Ne denature pas le débat,si critique il doit y avoir,qu'elle porte sur les faits et non sur les hommes et de grace ,laisse un peu de temps au temps.
Je ne mettrais pas ce commentaire en copie a CESAR pour ne pas te leser dans ton avenir improblable de chroniqueur.


Le Myosotis Corse 19/01/2011 19:16



Je ne suis pas hostile du tout à la province mais à la façon dont elle a été créée, au moment choisi pour le faire et aux hommes désignés pour la conduire.


Pour le reste, je ne répondrais à tes insultes.