En marge de la création de la GLP de Corse

Publié le par Le Myosotis Corse

La nouvelle Province de Corse est née aujourd'hui, Samedi 15 janvier 2011.

Je me demande comment on peut réellement être satisfait d'une telle création, bien que cet événement fût attendu de tous depuis plusieurs années...

Effectuée à l'emporte pièce, dans le contexte que nous connaissons, alors même que le pouvoir en place se trouve dans une impasse juridique. Et, pourtant, dès que l'on voit qui a été choisi pour la représenter, on ne s'étonne plus.

Une des deux personnes qui depuis plus de 10 ans divisent les frères corses en trois camps, ceux qui lui sont soumis, ceux qui sont du deuxième camp et enfin ceux pour qui la GLNF n'est pas une organisation politique et qui n'ont jamais fait allégeance, ni à l'un ni à l'autre.

Savez-vous pourquoi ces deux personnes qui étaient les plus grands amis du monde, se sont disputées ? Une histoire de tablier. En fait, voilà une dizaine d'année, ils avaient fait un accord qui prévoyait qu'ensemble ils seraient les "patrons" de la Corse. Mais pour cela ils devaient obtenir quelques tabliers et commencer par celui de TVF. Ils ont décidé, dans le même accord, d'obtenir ces récompenses ensemble et non l'un avant l'autre... ce qui reviendrait à dire, l'un après l'autre... Pour rester courtois, nous dirons que l’appétit de notre nouveau GMP ne lui a pas permis de refuser le tablier de TVF lorsque celui-ci lui a été proposé, avant son complice. Le second l’aurait-il fait ? Nous ne le saurons jamais…

Pour la petite histoire, c’est par cet épiphénomène, mais tellement révélateur, que les FF corses se sont retrouvés autant divisés. Depuis, ces deux lascars ont progressés de manière équivalente dans des sphères administratives de plus en plus élevées. Jusqu’à ce jour où l’un est devenu GMP et l’autre est tombé un tantinet aux oubliettes. A n’en pas douter, il nous prépare un grand retour.

Pour en finir avec cet article, sachez que notre GMP n'a pas toujours été l'homme de la situation. En effet, il y a encore quelques mois, alors qu'il n'était pas encore en odeur de sainteté, à son grand désarroi, c'était bien la même personne qui disait tout le mal possible du GM, le traitait de tous les noms d'oiseaux, je me suis même laissé dire qu'il prenait un malin plaisir à montrer son mécontentement et son désaccord avec le GM, en "rangeant" sa photo aux toilettes pour pouvoir assister à l'agape tranquillement.

Nous souhaitons longue vie à la Grande Loge Provinciale de Corse et espérons que les jours prochains soient favorables à son développement.

Publié dans Myosotis

Commenter cet article

C... 17/01/2011 13:54


Mes TCF,
J'y était .......
Venus de provence, nous étions quelques frères à assister à cette formidable journée qui était la création de la Grande Loge Provinciale de Corse !
De part la qualité de nos relations très fraternelles avec quelques frères de l'île, nous étions engagés à venir pour cette belle fête !
Malheureusement, la fête a été bien gachée par ceux qui auraient dû la faire vibrer encore plus et de voir ce simulacre d'amitié terminé en feu d'artifice de fausse émotions et de fausses
larmes..... c'était pitoyable !
Mes très chers frères de la corse, soyés fort et nous savons que vous l'êtes et sachez que vous pouvez compter sur notre indéfectible soutien fraternel.


Le Myosotis Corse 18/01/2011 15:17

Merci de ce retour et du soutien.

Socrate 17/01/2011 10:01


Mes TCF de Corse,
Bienvenue à vous dans les Myosotis !
Le bouquet de Myosotis est maintenant de très grande taille.
On vous embrasse fraternellement.
Joseph Tallot


Berechit 15/01/2011 22:18


Bienvenus mes Frères dans la communauté de pensée des Frères Maçons règuliers qui n'aspirent qu'à un seul but : retrouver la pure Clarté Maçonnique et le silence de l'espace sacré, afin de réaliser
de nouveaux progrès en maçonnerie.

Mais ce qui se passe actuellement est une épreuve salutaire.

Elle permet à chacun d'entre nous de savoir quel est son degré de droiture et de courage par rapport aux menaces et magouilles de toutes sortes aux quelles nous sommes confrontés.

N'en doutons point :

- la Maçonnerie authentique continuera son existence si enrichissante
-Ceux qui ont sali notre idéal resteront honnis dans nos mémoires.
-Ils n'existent plus en tant que Maçons, car nous ne les reconnaissons pas comme tels.

Je vous embrasse et vous félicite.

Berechit