Et demain ?

Publié le par Le Myosotis Corse

La FM régulière est très affaiblie par la période qu’elle traverse. Elle ne sera plus jamais la même, les traces que tout cela va laisser seront longues à cicatriser. Elles ne se refermeront peut être jamais.

Quelles sont les alternatives pour demain ?

Premier cas : La résistance à la direction actuelle prend le dessus et la législation de notre Pays lui donne raison. Toute la pyramide de pouvoir administratif va être démantelée, les FF qui auront été nommés par l’ancien pouvoir se retrouveront sans fonction et le seul tablier qu’ils pourront alors arborer sera celui de VM.

Il faudra, autour d’une nouvelle hiérarchie, reconstruire de nouveaux statuts et que, suite à ces modifications, la GLUA nous conserve l’appartenance à la FM régulière.

Deuxième cas : Le pouvoir actuel est reconnu par la loi de notre Pays, la hiérarchie en place confirmée dans ses rôles et fonctions administratifs.

Il faudra toutefois, comme dans le premier cas, que les statuts soient revus et corrigés de certaines imperfections. Que des lacunes soient comblées et que finalement la GLNF retrouve, dans ce cas comme dans le précédent, certaines valeurs desquelles elle s’est éloignée.

 

Rapidement dessinée, ma vision des deux alternatives dans le cas ou la GLNF reste l’obédience régulière en France. Si toutefois, elle ne le restait pas, le schéma serait tout autre, mais les conséquences que nous allons essayer d’imaginer, les mêmes :

 

En effet, quelles seraient les conséquences communes à ces différentes options ?

 

Je pense que le schisme, quoiqu’il arrive serait affirmé et cela quelque soit la décision et l’aboutissement de toute cette malheureuse affaire. Les FF seront divisés, sans doute encore plus qu’aujourd’hui, puisque le flou juridique et le flottement qui en suivra seront levés et que chacun sera alors vraiment d’un côté ou de l’autre des décisions de justice prononcées au final.

Et même dans le cas où la volonté des uns ou des autres sera de se soumettre à ces décisions, même dans le cas ou la volonté des uns ou des autres sera de pardonner, même dans le cas ou la volonté des uns ou des autres sera de recommencer à travailler normalement, y compris avec des FF, qui, pendant un temps, auront tellement ressemblés à des adversaires, pensez-vous que cela sera possible, facile, ou même envisageable ?

Nous risquons d’assister et encore une fois quelques soit l’issue de tout cela, à un départ massif de FF avec lesquels nous avons cheminés, avec lesquels nous nous sommes construits et avec lesquels nous nous sommes enrichis. Le supporterons nous ?

Ces questions seront très certainement posées, à un moment ou à un autre. Je pense qu’il faut que nous y réfléchissions tous de manière individuelle afin que le moment venu nous ayons une partie de la réponse. Ce ne devrait pas être trop difficile vu que nous tous avons fait un travail de connaissance de soi qui devrait nous y aider. Sinon, à quoi bon ?

Publié dans Articles

Commenter cet article

Le Che 03/04/2011 22:25


Et bien il semble que ce n'est pas encore cette fois que celui qui "croit être" partira...

il n'y a qu'à voir la réponse du berger (Stifani) à la bergère (juillet) sur le blog de l'express "la Lumière".

Il ne nous reste qu'à faire un 18 brumaire à la façon de Joachim Murat qui s'adressant à ses grenadiers leur aurait dit :

"Foutez moi tout ce monde là dehors" en désignant les députés des 500 dans la salle de l'Orangerie à Saint Cloud.

Mais ce n'est pas à des compatriotes que je vais apprendre cette anecdote.

Toute ressemblance avec le S.G.C n'est que fortuite, quoique.

Ou alors, une zone d'exclusion aérienne du 3ème étage de Pisan, ça aurait de l'allure. Peut être nos rafales de Solenzara pourraient-ils s'en charger ? C'est pour rire:))

Je rêve d'une maçonnerie ou nous élirions un GM tous les 3 ans avec un score de république bananière tellement nous serions heureux pour tous (oui 3 ans et non 5, ça éviterait les dérives -
imaginez Stifani serait déjà parti depuis décembre 2010). Où nous porterions des santé aux maçons du monde jusqu'à plus soif et puis nous rentrerions repus dans nos ateliers pour 3 ans afin de
faire des planches à la Gloire du G.A.D.L.U au lieu de perdre notre temps et de nous entretuer par tribunal interposé, certains que celui que nous aurions élu aurait pour mission première de garder
la FM "discrète".

Bon, on n'y est pas encore.

Le Che


Paracelse 30/03/2011 19:32


Mes FF
Il faudra bien, le moment venu, séparer le bon grain de l'ivraie (Matthieu). Pas d'abattement, pas de renoncement, de la lucidité.
http://le-myosotis.de.septimanie.over-blog.com/article-glnf-tradition-ou-parade-etre-ou-paraitre-interiorite-ou-exteriorite-70585313.html


Le Myosotis Corse 30/03/2011 20:52



Je ne sais pas si ce sera aussi facile que tu le dis et si les curseurs "Bon grain/Ivraie" seront aussi clairs que ça et partagés par l'ensemble des frères.



marc Germain 30/03/2011 07:18


Mes FF,

le temple de Jérusalem ne s'est pas fait en un jour , puis il a été détruit et reconstruit , alors faisons comme les premiers maçons , ne désespérons pas , car quoi qu'il arrive , nous
travaillerons sur les pierres que nous aurons choisi , de belles pierres lumineuses !
et nous aurons ainsi la maison où nous nous sentirons bien.
Notre GLNF , ou alors au pire une autre maison !
qui d'entre nous habite toujours la maison où il est né ?
qui n'a pas déménagé dans sa vie et reconstruit ?
pour ma part , le plus important est de travailler dans une maison reconnu par le monde maçonnique pour avoir toujours cette idée de l'universalité.
Sans reconnaissance , je ne me sentirai pas maçon libre qui va de l'occident à l'orient.
Je sais que pour certains cette reconnaissance n'est pas importante ,mais là encore , chacun d'entre nous a ses idées et doit faire ce qu'il pense de bon pour lui.

Mais je sais qu'il nous faut tout faire pour garder notre maison actuelle , il faut que l'on se batte , que l'on arrive à convaincre les frères qui sont encore dans l'obscurité , comme ceux de
notre province.
c'est à nous de leur dire qu'ils sont dans l'erreur et que FS n'est plus l'homme qui peut les guider, si tant soit peu que nous ayons besoin de guide.
Il faut convaincre avec les bons mots , avec les arguments qui sortent du cœur et qui sont justes , que leur démarche de rester auprès de lui est mauvaise.
Si tous les FF , même ceux qui croient encore en lui , retrouvent la lucidité et demande son départ , alors nous aurons gagné.
Mais pour cela , il faudra faire preuve de mansuétude et de pardon pour tous , à l'aube du grand jour.

J'ai côtoyé, Jean Murat pendant deux jours , je sais que sa personnalité est de celle que je cherche, à la fois remplie de connaissance et d'humilité.
Arriverons avec lui a sortir de cette crise , je l'espère car il a cette envie chevillé au corps de travailler pour la GLNF et non pour lui , car comme il le dit si bien a 77 ans , il ne lui reste
que du temps court a donner aux frères et à recevoir.
et c'est démarche qu'il nous faut avoir en pensée , celle de sauver la maison et d'essayer de garder tout le troupeau , comme je l'ai écris , ceux qui se sentiront mal dans cette nouvelle maison
partiront d'eux mêmes , mais ce n'est pas à nous de les chasser.
Car nul d'entre nous n'est si vertueux qu'il peut juger en croyant détenir la sagesse et la vérité et je remercie "la truelle " de l'avoir répété ici.
Nous sommes ici pour vaincre nos passions, soumettre nos désirs et faire des progrès.

une bise de Bastia


Le Myosotis Corse 30/03/2011 07:55



Oui Marc, bien entendu, pardon, mansuétude et compréhension devront être au rendez-vous. Dans le cas contraire, une nouvelle scission se
créera entre les frères qui ont été « honnêtement » trompés, et qu’il nous faut savoir accueillir à nouveau, et ceux qui reprendront les affaires.


C’est bien de ça dont je parle, Marc, un risque majeur de se couper de frères qui méritent notre pardon par excès de rigueur d’un côté ou, à
l’inverse, un risque tout aussi important d’une nouvelle manipulation par certains des responsables de cette situation qui feraient mine de se repentir.


Je dis simplement que ceux que nous mettrons à la tête de notre obédience devront être d’une lucidité exceptionnelle. Cette lucidité je ne
sais pas si nous saurons l’avoir ou la repérer chez quelqu’un et si nous saurons ensuite, collectivement, le mettre aux commandes.


Je dis simplement que quelque soit la sortie de cette crise, elle ne sera que le début d’un combat autrement plus difficile et plus long que
celui que nous sommes en train de mener aujourd’hui. Et de nombreux frères que nous aimons nous auront quittés parce que tout le monde ne sera pas égal devant la patience, la volonté et
 la détermination. Quoiqu’il arrive, je vais perdre des frères que j’aime et toi aussi et nous n’y pourrons rien.



Indiana Jones 29/03/2011 21:01


TCF
Peu importe l'issue ,judiciaire ou maçonnique des procédures en cours, le départ des FF sera massif.
Stif est un très bon avocat d'affaire et affairiste, et malheureusement pour la GLNF, il possède, et j'en suis convaincu, plusieurs coups d'avance sur ses adversaires. Il ne partira pas !
Il n' y a qu'une contrainte par corps qui le fera déguerpir, et encore ....

Peu importe le résultat, disais-je, de très nombreux départs sont annoncés, pour les raisons que tu donnes dans ton analyse,
Demande à un cul de jatte de courir, il ne le pourra point.
Demande aux FF de croire en des jours meilleurs au sein de la GLNF, ils ne le feront point.
La structure est devenu trop grosse (43000), trop gourmande, trop omniprésente, c'est devenu une grosse boite, avec un certain chiffre d'affaire, et tout ce qui tourne autour.
A coté, l'herbe n'est pas plus verte chez nos "cousins", la culture du chiffre est un mal contagieux.
La fracture est consommée à mon avis.
Le malaise est sensible, surtout dans ces temps où l'on doit élire les nouveaux VM, qui soit dit en passant, ont du mal à former les collèges.

Gémissons donc
La GLNF sera dans quelque temps de l'histoire ancienne, et passera à la postérité


Le Myosotis Corse 30/03/2011 08:06



Je partage cette analyse tout en essayant toutefois de rester plus optimiste. C'est difficile connaissant un peu la nature humaine et sachant
de quoi nous sommes capables.


Nous verrons bien. Notre détermination et notre loyauté ne sont pas prêtes de se mettre au repos. Nous vivons une époque hostile à la
sérénité et à l’unité et malheureusement  favorable à la division et au laxisme.


Il sera très difficile pour nous, pour notre génération en tout cas, de retrouver le sens d’une véritable FM de tradition, régulière et
reconnue pour ses valeurs. Essayons en tout cas de préparer un terrain accueillant pour les prochaines.



La Truelle 29/03/2011 11:36


Mon Ami,
Je reconnais bien là ton sens de l'analyse et le déchirement que tu vis depuis cette crise.
Tu sais que je partage ta vision des évènements.
Je crains en effet que tout cette lamentable période de la vie de notre obédience ne laisse à jamais des traces indélébiles.
Je reste également convaincu que , et quelque soit l'issue judiciaire de cette crise, nous assisterons à un départ massif de FF.
Comment pourrait il en être autrement.
Si l'équipe actuelle est confortée dans ses prérogatives tous ceux qui se sont élevées contre des pratiques jugées contraires à l'éthique maçonnique et contre les violations de la règle en 12 point
n'auront d'autre choix que d'aller "maçonner" ailleurs.
Si l'équipe actuelle est renversée le pardon sera difficile à accorder à ceux dont nous sommes certain qu'ils sont des profanes égarés parmi nous.
Mais d'autre part comme le soulignait Marc GERMAIN qui sommes nous pour juger des FF. ??? Cruel dilemme non ??
Mais je me permettrai de faire remarquer simplement que certains ne se sont pas gênés pour juger et condamner certains d'entre nous au seul motif qu'ils ne pensaient pas comme eux. Bel exemple de
fraternité en vérité.
Le problème se posera en effet inéluctablement.
J'ose seulement espérer que ceux qui auront en charge ces douloureuses questions sauront les traiter avec toute la sérénité et toute la sagesse requises. Puisses le G.A.D.L'U les inspirer.

En attendant Pace e Salute Mon Ami.


Le Myosotis Corse 29/03/2011 12:04



Merci de ces commentaires La Truelle et oui, le déchirement, tout comme les fêlures et les plaies laisseront des traces indélébiles.


Nous verrons bien !